Close

March 1, 2017

BCAOC Serial 0002 Week 5 Update

Presenting Presentable Presentations ft. Additional Presentations Presently and TGIT

Week 5 of the Basic CELE (Air) Officer Course (BCAOC) serial 0002 was possibly one of the busiest yet, and for those planning the Thank God It’s Thursday (TGIT) which took place this week, there was a little extra medieval spice peppering their lives.

During classes this week, the candidates continued to learn about how to operate in the air environment. They received lessons on unit training plans, deployment support, Air Tasking Orders, Special Instructions, the Operational Planning Process, and more. Much, much more….

On Wednesday morning, the BCAOC course defeated the Basic Signals Officer Couse (BSOC) course in an intense game of VIP dodgeball in the dome. Each team was to select 3 individuals to be VIPs, and the game would be decided when all the VIPs on one team had been hit. Non-VIPs could re-enter the match after doing a set of 20 push-ups and 20 squats, or running the perimeter of the dome. While being heavily outnumbered, the Air Force course made use of persistence by conducting multiple sorties to keep up the fight against the BSOC course. BCAOC demonstrated flexibility and versatility after taking casualties by concentrating shielding efforts on the single remaining VIP and prioritization of targets. Balancing offensive and defensive operations, BCAOC was able to maintain decentralized control and centralized execution. BCAOC staff offered synergistic effects by retrieving balls that had left the playing area, pushing them to the front lines of the battle. Through this, BCAOC was able to sustain the fight and even the score to one VIP a side.

The final offensive came after BCAOC took heavy fire, losing a six-pack of fighters. BCAOC slowed the pace long enough to re-generate this six-pack and stage an attack. BCAOC then utilized reach and agility to disorient the adversary with a flurry of fire. Once their defences left the target partially exposed, the final throw demonstrated the effectiveness of elevation in defeating the enemy. The well-timed shot slipped through the defensives before BSOC could call in reserves, leaving BCAOC victorious in the only dodgeball game that they’ll actually bother to remember over the duration of the course.

Wednesday was also the candidates’ time to thank the course instructors for helping them win the dodgeball match by forcing them to sit through 19 different presentations on the RCAF’s various Wings and operations. Highlights included Goose Bay and Gander puns, Top Gun references abound in 15 Wing Moose Jaw, and fifty-thousand acronyms courtesy of 16 Wing Borden. (Did you know that the US technically dropped and detonated an atomic bomb over the St. Lawrence?! No word of a lie, look it up.)

Thursday featured a class trip to the Gore Training Area, where the candidates took the time to conduct a practice reconnaissance mission (recce) in advance of EXERCISE MERCURY WING and the recce reports due on Tuesday.

in-the-fieldFriday morning featured a briefing by the Canadian Forces School of Communications and Electronics (CFSCE) Commandant LCol Lemieux about Vimy Ridge and the importance of the upcoming Vimy Ball, commemorating the 100th year anniversary of the decisive victory that earned Canada a place at the table for peace talks and catapulted our nation into international limelight. LCol Lemieux assured us that CFB Kingston would “spare no expense”, claiming that this ball would rival the infamous Royal Military College of Canada (RMC) Winter Balls, and emphasizing that even the washrooms would have fireplaces. (*Cue Puttin’ on the Ritz by Fred Astaire*)

Immediately after this presentation, the candidates launched into a series of mind-numbingly repetitive presentations as each of the 19 candidates presented their own Course of Action (COA) briefings on five very similar locations. These briefings were about the notional OPERATION CORK scenarios from EXERCISE ALBATROSS WANDERER from week three. The BCAOC instructors somehow succeeded in paying close critical attention to each presentation for eight hours straight, and had many comments for the presentations which will undoubtedly help enable the candidates’ future success during their field missions.

In between classes, PT, and Tim Hortons runs (Air Force, huaaaah…?), the BCAOC candidates prepared for the TGIT under the direction of the elite party animals amongst their ranks, affectionately dubbed the “Fun Committee”. The preparations included the test construction of the 1 CAD wall (which was tremendous, fantastic, “yuge”, and a reminder that none of them had degrees in civil engineering), trips to Party City, and lots of crafting.st-gelais-arts-and-crafts

It was at the Vimy Officer’s Mess (VOM) that all their work and planning came to a head. The TGIT began.

Though sadly 1 Squadron OC Major Lavigne could not be present, 1 Squadron 2IC Captain Fulton boldly stepped up to the task of emulating the OC’s infectious energy, narrating the event with the kind of impartiality that only a former BCAOC instructor could possess.

Before the events began, the self-proclaimed King in the North, LCol Lemieux, knighted the newly promoted 2Lt Jung with a foam sword and presented him with his new rank slip-on.

There were four medieval events which took place during the event: storming the castle, trail by combat, archery, and jousting. Drumroll, please…

The grand armies of BCAOC 0002 and BSOC 0006 assembled upon the battlefield to meet their destinies, bring honour to their families, and to finally answer the question that had been plaguing both sides since their last battle on the dodgeball field: who could throw the hardest with the loudest grunt?

Ultimately, after a valiant fight that left the BCAOC castle in rubble twice over, the great green army of BSOC came out victorious. The cheers of their “older brothers”, the nearly-qualified BSOC DP 1.2 0003 brethren, could be heard over the din, their victorious return from EXERCISE FINAL GLORY seemly strengthening the morale of BSOC 0006. But for those on BCAOC, their resolve to win was only reinforced.

As punishment for their crushing defeat, the BCAOC army leader, 2Lt Thompson, was brought forward to meet his fate. He chose to bring honour to his army and make BCAOC great again – through a trial by combat. The first to fight was the senior knight of the week, 2Lt Cho. After losing her head (literally) once to the opposing BSOC warrior, she recovered and soundly trounced him twice in a row. Many other warriors came and went, but BCAOC was unstoppable. Opponent after opponent had their head swiftly removed. Speed, reach, precision, payload, and strength were all used to delay, disrupt, divert, and deny the BSOC warriors from success. (Please refer to PO 405.01, Characteristics of Air Power.) In hand-to-hand combat, BCAOC proved gloriously victorious.

BCAOC remained triumphant in the next competition, archery, demonstrating their air superiority by NOT shooting their own balloons off the targets. Effective on target, army. Wrong target.

The final trial, the joust, was the game-changer for the competition. When the jousting started, it looked as though BCAOC would continue to reign victorious, as their knights demonstrated their skills at remaining aloft a noble steed while spinning, nearly toppling over, and running at a plastic dragon with a vengeance.

As time went on, BCAOC’s 19 knights began to feel fatigued, while BSOC’s 29 knights seemed to only gain strength in the face of adversary. Must be an army thing…

pugilest-sticks-frenchThe night’s four-round battle finished with a score of 13-10 (or something) in favour of BSOC, and they were able to live up to their banner and “Make Signals Great Again.” Only time will tell if the defeated knights of BCAOC will be able to (SPOILER WARNING) rise again like Jon Snow and retake Castle Black. Well fought, BSOC. You may have won this round, but the war is far from over.

The candidates of BCAOC 0002 would like to thank the VOM for the money and space, BSOC for the theme, and the BCAOC “Fun Committee” of 2Lts Thompson, Smith, Brooks, Bowles, Cho, and St-Gelais, for planning, paying, printing, painting, setting up, decorating, building, providing the jousting equipment, and generally showing everyone a good time. It was allegedly one of the best TGITs in years, so we would also like to thank everyone who came to the VOM on Thursday for their enthusiasm and participation in the event. It would not have been such a great success without you.

And finally, we’d like to thank the Communications and Electronics Garrison Military Band in the basement for serenading us with dulcet tuba tones every day at 2:35 pm. It brings everyone great joy, especially when the tunes match up with the lessons being taught at that moment.

Tune in next week for semaine numero six and another exciting episode of BCAOC course life!… (*Cue sad tuba sound effects.)

fieldhousegroup

 


Présenter des exposés présentables versus des exposés présentement additionnels et DMCJ

La semaine 5 du Cours Élémentaire d’Officier du Génie des communications et électronique (Air) (CEOGA) série 0002 fut l’une des plus occupée à présent ainsi pour ceux qui ont planifié le Dieu Merci C’est Jeudi (DMCJ) qui s’est déroulé cette semaine, avec une saveur médiévale ravigotant leurs vies.

Pendant les classes cette semaine, les candidats ont continué à apprendre comment opérer dans l’environnement aérien. Ils ont reçu des leçons sur les plans d’entraînement d’unité, support au déploiement, Ordre de Tâche Aérien. Instructions Spéciales, le Processus de Planification Opérationnel, et plus. Beaucoup plus…

Mercredi matin, la classe GEOGA a défait la classe du Cours Élémentaire d’Officier des Transmissions (CEOT) dans une partie intense de ballon chasseur sous le dôme. Chaque équipe devait sélectionner trois individus à être des VIP et que la partie devrait décider quand tous les VIP dans une équipe seraient touchés. Les Non-VIP pouvaient réintégrer le match après avoir fait une série de 20 tractions et 20 squats, ou de courir le périmètre du dôme.  Étant dominé en nombre, le cours de la Force aérienne a fait usage de persistance en conduisant de multiples sorties afin de maintenir la bataille contre la classe du CEOT.  Le CEOGA a démontré de la flexibilité et diversité après avoir pris des pertes en concentrant des efforts de barrage sur le seul VIP restant tout en priorisant les cibles.  En équilibrant les opérations offensives et défensives, le CEOGA a maintenu un contrôle centralisé et une exécution décentralisée.  Le personnel du CEOGA a offert des effets synergétiques en retirant les balles qui ont quitté l’air de jeu en les poussant sur la ligne de front de la bataille.  Par conséquent; le CEOGA a été capable de maintenir le combat et de niveler le pointage à un VIP d’un côté.

L’offensive finale est venue après que le GEOGA a subi un tir soutenu, perdant un six-pack de combattants. LE CEOGA a ralenti le pas assez long pour régénérer ces six-packs afin de monter une attaque. Le CEOGA a utilisé de la portée et de l’agilité afin de désorienter l’Adversaire avec une rafale de tirs.  Une fois que leurs défenses ont laissé leur cible partiellement exposée, le coup final a démontré une efficacité d’élévation en défaisant l’ennemi.  Les coups bien minutés ont passé à travers leurs défensives avant que le CEOT ait pu appeler des réserves, laissant le CEOGA victorieux à la seule partie de ballon chasseur qu’ils ont actuellement voulu se remémorer pendant la durée du cours.

Mercredi fut aussi le temps pour les candidats de remercier les instructeurs du cours qui les ont aidés avec le match de ballon chasseur en les forçant à assister à 19 différents exposés sur les diverses escadres et opérations de l’ARC. Les survols incluaient Goose Bay et les calembours de Gander, les références abondantes de Top Gun à la 15 Ère de Moose Jaw et quinze-mille acronymes; courtoisie de la 16 Ère de Borden. (Saviez-vous que les EU ont techniquement lancé et détonné une bombe nucléaire dans le St Laurent?  Ce n’est pas un mensonge, vérifier.)

Jeudi s’est mis en vedette avec une sortie de classe dans la Zone d’entrainement Gore où les candidats ont pris le temps de conduire un entraînement de reconnaissance (recce) en avance de l’exercice MERCURY WING et de la remise du rapport de RECCE ce mardi.

in-the-fieldVendredi matin commença avec un exposé par le Commandant de l’École des Communications et Électroniques des Forces canadiennes (ECEFC); le LCol Lemieux sur la bataille de Vimy et de l’importance de la venue du bal qui commémorera le 100e anniversaire de cette bataille décisive qui valut au Canada une place à la table des pourparlers de paix et qui a catapulté notre nation sous la lumière internationale. Le LCol Lemieux nous a assuré que la BFC Kingston « n’épargnera pas de frais », réclamant que ce bal rivalise contre le bal d’hiver de l’infâme Collège Militaire royal (CMR) et mettant l’emphase que les toilettes auront des foyers. (*chanson Puttin’ on the Ritz de Fred Astaire*)

Immédiatement après cette présentation, les candidats se sont lancé dans une série d’exposés stupéfiants que les 19 candidats ont présenté leur Cours d’Action (COA) sur cinq locations semblables. Ces exposés concernaient les scénarios la notable OPÉRATION CORK de l’exercice ALBATROSS WANDERER de la semaine trois.  Les instructeurs du CEOGA ont cependant réussi à payer une attention critique à chaque exposé pendant huit heures durant et avec plusieurs rétroactions sur les exposés qui sans doute aideront le futur succès des candidats lors de leurs missions sur le terrain.

Entre les classes, le PT et les courses au Tim Hortons (Force aérienne, huaaaah…?), les candidats du CEOGA se sont préparés pour le DMCJ sous la direction du comité enragé dans leurs rangs, renommé affectueusement le « Comité amusant ». Les préparations incluaient la construction et l’essai du mur de la 1 Div (qui était énorme, fantastique, « gigantesque » et un rappel qu’aucun de nous n’avait un degré d’ingénieur civil, de voyages à Party City et beaucoup d’artisanat.

Ce fut au Mess des Officiers Vimy (VOM) que tout leur travail et planification se sont rencontré. Le DMCJ a commencé.

Malheureusement, le commandant de l’escadron le Major Lavigne n’a pu être présent, le second en charge de l’Escadron 1 le Capt Fulton à acquiescé à la tâche à dégager l’énergie contaminante du CO en commentant l’événement avec une sorte d’impartialité que seulement un ancien instructeur du CEOGA pouvait posséder.

Avant que l’évènement commence, l’auto proclamée du nord le LCol Lemieux a sacré le nouveau promu le Slt Jung avec un sabre en mousse et lui a présenté ses nouveaux gallons.

Il y a eu quatre évènements médiévaux qui se sont déroulés pendant la durée de l’évènement: l’attaque du château, le combat de corps, le tir à l’arc et de joutes. Tambours svp.

Les grandes armées du CEOGA 0002 et CEOT 0006 se sont rassemblées sur le champ de bataille afin de rencontrer leurs destinées, d’amener honneur à leurs familles et finalement; répondre la question qui agaçait les deux côtés depuis leur dernière bataille de ballon chasseur : qui pouvait lancer le lancer le plus dur avec le vert le plus pesant?

lt-bowering-scorekeeperUltimement; après un vaillant combat qui a laissé le château CEOGA en pièce deux fois par la grande armée du CEOT qui est sorti victorieux. Les encouragements de leurs “anciens frères”, presque qualifiés du CEOT DP 1.2 0003, pouvaient être entendus jusque dans la salle à manger avec leur retour victorieux de l’exercice FINAL GLORY qui semblait renforcir le moral du CEOT 0006.  Mais pour ceux du CEOGA, leur résolution à gagner en fut seulement renforcie.

Comme punition pour leur écrasant défaite, le chef de l’armée du CEOGA, le Slt Thompson, s’est avancé pour rencontrer sa destinée. Il a choisi de ramener l’honneur de son armée et faire le CEOGA grand encore – par un combat de corps.  Le premier à combattre était le senior de classe de la semaine le Slt Cho. Après avoir perdu une fois sa tête (littéralement) contre son guerrier opposant du CEOT, elle s’est remise et l’a solidement truqué deux fois de suite.  Plusieurs autres guerriers sont venus et partis, mais le CEOGA était inarrêtable. Opposant après opposant, leurs têtes ont roulé. La vitesse, la portée, la précision, la charge et la force ont été utilisées à retarder, dérager, diverger et refuser le succès des guerriers du CEOT.  (Svp référez-vous au PO 405.01, caractéristiques de la puissance aérienne). Dans le combat de corps, le CEOGA s’est prouvé glorieux et victorieux.

LE CEOGA est resté triomphant dans la prochaine compétition, le tir à l’arc; démontrant leur supériorité aérienne à ne pas tirer sur leurs propres ballons sur leurs cibles. Efficace sur une cible d’armée. Mauvaise cible.

pugilest-sticksLa ronde finale, la joute, était la partie changeante de la compétition. Quand la joute a commencé, il semblait que le CEOGA continuerait de régner victorieux, quand leurs chevaliers ont démontré leurs habiletés sur une noble monture tout en tourniquant, trébuchant et courant vers un dragon en plastique avec une vengeance.

Tout comme le temps défila, les 19 chevaliers du CEOGA on commence à sentir la fatigue, quand les 29 chevaliers du CEOT on commence à gagner de la force face à leurs adversaires. Ça doit être une chose d’armée…

Les quatre rondes de combat se sont terminées avec un score de 13-10 (ou quelque chose) en faveur du CEOT qui ont su survivre à la devise de leur bannière “Faire les transmissions grandes encore.” Seul le temps dira si la défaite des chevaliers du CEOGA sera capable d’(AVERTISSEMENT D’ÉCHEC) de se relever comme Jon Snow et reconquérir le château. Bien combattit le CEOT.  Vous avez surement gagné cette ronde, mais la guerre est loin d’être terminée.

Les candidats du CEOGA 0002 désirent remercier le VOM pour les sous et l’espace, le CEOT pour le thème et le “comité d’amusement” du CEOGA du Slt Thompson, Smith, Brook, Bowles, Cho et St-Gelais pour la planification, le paiement, l’impression, arrangement, décoration, construction, fournissant les appareils de joute et démontrant à tous un bon temps. Il a été démontré que ce fut un des meilleurs DMCJ depuis quelques années.  Nous voulons aussi remercier tous ceux qui sont venus au VOM; jeudi pour leur enthousiasme et participation à l’événement.  Sans vous; cela n’aurait pas été un succès.

Et finalement; nous désirons remercier l’orchestre de la garnison militaire des communications et électroniques au sous-sol pour nous jouer des sérénades chaque jour à 2:35 pm. Cela apporte à chacun une joie, spécialement quand les notes s’accordent avec les leçons enseignées au même moment.

Restez à l’écoute la semaine prochaine pour le numéro six et d’autres épisodes excitants de la vie du CEOGA!… (* effet de son triste du tuba)

featured-photo

Leave a Reply


Powered by Wild Apricot Membership Software

%d bloggers like this: